C’est fantastique, je suis très contente d’avoir passé le cut ! J'ai fait quelques erreurs mais ça va, j’ai fini à + 2 pour la journée. » Voici les premiers mots lâchés par Lina Belmati en sortant de son parcours, vendredi en fin d’après-midi.

C’est peu de dire que la jeune Rbatie a réalisé un exploit. Elle a certes passé le cut, ce qui est en soi est admirable, mais elle a su gérer de façon magistrale les derniers trous de cette deuxième journée. En effet, elle était informée en arrivant à son 13e trou de la journée que le cut se situait à + 5 alors qu’elle même en était déjà à + 6. Et savez-vous ce qu’elle fit alors ? Et bien, un birdie au 14 ! Il lui suffisait alors, si on peut dire, de faire le par sur les quatre derniers trous.

« J’ai essayé de m'accrocher un peu plus j’essayais de ne pas penser au cut et de faire du mieux que je pouvais. Et j’ai réussi à le faire ! »

Au prix d’un autre exploit digne des meilleures joueuses, un coup fabuleux, depuis les sous-bois, avec un arbre devant elle! « J’étais à 170 mètres du green et j’ai tapé une balle basse en fade avec mon bois 3. » Sa balle s’était arrêtée à 3 mètres du trou, à hauteur du drapeau, sous les yeux de Marta Figueras-Dotti, son entraîneur dans le cadre de l’équipe nationale amateur.

Après tous ces événements, il n’était plus question d’aller s’entraîner. « Travailler mon jeu maintenant ? Non, je vais jouer demain, c’est bon ! »